Droit de réponse à la lettre du PS de Montlouis…

En tant qu’association ‘Changeons d’Ere’ et en soutien aux sympathisants de ceux que le PS appelle l’opposition municipale, nous nous devons de réagir aux critiques arrogantes et caricaturales que la section locale du PS de Montlouis a diffusées dans un article intitulé ‘La ZAV une polémique stérile autour d’un grand projet’.

Tout d’abord qu’est-ce que la ZAV ? Car tout au long de cet article, à part beaucoup d’autocongratulation, aucune précision n’est apportée concernant le projet. La ZAV est une zone d’activité viticole que la municipalité espère installer à la place d’une zone naturelle en partie boisée et classée située le long de la Route de Saint Aignan. Cette zone est destinée à permettre la mise en commun d’équipements (chais, hangars, …) pour les viticulteurs installés à proximité. Projet avant-gardiste dit le bulletin du PS, mais alors pourquoi ne pas en dire plus aux Montlouisiens ?

  • Quelles sont les personnes prêtes à s’installer sur cette ZAV ? Au début on nous a parlé d’une dizaine de viticulteurs mais à l’heure actuelle, aucun projet ferme ne se dessine.
  • Outre l’aspect de l’ensemble qui risque de défigurer le paysage montlouisien, à quel engagement environnemental se réfèreraient les constructions ? Celui de l’Agenda 21 ? Ce n’est pas précisé.
  • Combien va coûter cette ZAV aux citoyens montlouisiens, ainsi qu’aux viticulteurs qui voudront s’y installer ?
  • Des entreprises industrielles concernant de près ou de loin l’activité viticole viendront-elles s’installer sur cette zone ?
  • Si oui, n’y a t-il pas d’emplacements d’ores et déjà disponibles dans les zones industrielles de Montlouis ?

Nous sommes favorables à des projets qui peuvent aider les viticulteurs tout en respectant l’environnement local. Une mutualisation des moyens peut effectivement y mener.

Mais l’opacité du projet, le choix du lieu et le faible entrain des viticulteurs eux-mêmes ont poussé des citoyens de Montlouis à poser de vraies questions qui manifestement gènent le pouvoir local.

Pourquoi tant d’agitation de la part de cette municipalité ? Elle qui envoie la section PS délivrer des messages de mépris aux citoyens qui se mobilisent et à présenter les mouvements écologistes d’une manière tellement caricaturale.

Pour le PS de Montlouis il y aurait deux projets de société qui s’opposent. Alors, oui peut-être car le projet actuel de la majorité (s’il y en a vraiment un) s’éloigne des valeurs défendues par la gauche !

Au delà de la communication de façade, où la majorité municipale excelle, il est dommage que les actions ne soient pas à la hauteur des paroles :

  • une chaufferie bois prévue pour les groupes scolaires Ferry et Ralluères, bon projet écologique qui aurait permis de réaliser des économies à moyen terme, abandonnée bien vite à l’aune des restrictions budgétaires. Dans le même temps un projet d’extension du Ligéria d’un coût plus important est lui maintenu pour le plus grand plaisir d’on ne sait trop qui…
  • des banderoles Agenda 21, symboles du choix du tout communication, qui fleurissent dans Montlouis sans vraiment d’action marquante dans ce domaine.
  • Une avenue Gabrielle d’Estrée totalement refaite sans penser à y installer une piste cyclable alors qu’elle est empruntée régulièrement par des collégiens. Il est sans doute plus important de prévoir des emplacements pour garer des voitures. D’ailleurs il y a t-il un plan de circulation douce de prévu à Montlouis ?

Le discours ambiant au sein de la municipalité et de son premier représentant est de décrire Montlouis comme le paradis sur Terre, il serait bien que les citoyens puissent s’y exprimer librement sans être méprisés.

N'hésitez pas à partager !

Commentaire

Droit de réponse à la lettre du PS de Montlouis… — Un commentaire

  1. Bonjour,
    D’accord avec votre point de vue, la liberté d’expression est fondamentale!!! Une ville ps ne doit pas agir comme sarkozy!!!

    Petite question: notre maire est candidat au sénat; si j’ai bien suivi les décisions de martine aubry, il ne pourra pas cumuler un executif local (mairie et ccet) avec un mandat parlementaire et devra se mettre en conformité s’il est élu dans un délai d’un an. Monsieur le maire a-t-il évoqué ce point devant les élus municipoaux? Ce serait le minimum puisqu’en se présentant en 2008, il s’est engagé à gérer la ville jusqu’en 2014… Où l’on voit le ravage du cumul et des ambitions!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *