Commentaire

Les affiches de la campagne… — 6 commentaires

  1. Je regarde vos affiches et je me demande quelles sont leur portée pour Montlouis?
    Je m’explique. Pour les trains, je vous ai déjà fait un long commentaire dont j’attends toujours qu’il soit publié.
    Pour la démocratie participative, que comptez faire de plus que les réunions publiques qui proposent aux personnes concernées de discuter des projets de leur quartier, auquel il faut ajouter les rencontres-dialogues tous les premiers jeudi de chaque mois ?
    Pour le bio dans les cantines, je me pose une nouvelle fois cette question : proposez vous cette idée par manque d’information ou juste pour donner l’illusion que l’on ne fait rien à Montlouis à ce sujet. Car je me permets de vous rappeler que cela est déjà en place et que promettre de réaliser des choses existantes n’est pas très compliquées.
    Enfin, je me demande ce que vous entendez lorsque vous dites, je cite, « à Montlouis aussi, il faut que tu respires » ; car je vous rappelle que notre ville vient d’obtenir sa troisième fleur nationale récompensant la qualité de vie, et par conséquent de l’air, à Montlouis. De plus, la municipalité actuelle a créé sept ZAP (zone agricole protégée) pour conserver les grands espaces viticoles et qu’elle a toujours œuvré pour limiter les habitations et permettre de respirer.
    Je ne cherche pas la guerre, je me demande juste quel est ce besoin que vous avez de dénigrer ce qui existe. Je comprends bien que ces affiches sont nationales et que vous avez choisi une certaine harmonisation mais est-ce qu’au final, vous ne perdez pas en crédibilité ?

  2. Tout d’abord ces affiches ne sont pas nationales elles ont été crées localement et sont déclinées selon une même charte graphique pour deux listes seulement à ma connaissance.

    Considérer que ces affiches constituent un dénigrement de qui ou de quoi que ce soit relève du sentiment de persécution ; ce n’est pas du tout l’effet recherché.

    Sur les trains je n’ai pas retrouvé le long commentaire dont vous parlez. Si vous l’avez conservé peut être pourriez vous nous le retourner. Par contre je me souviens d’une question d’Anrtoine à laquelle j’avais fait la réponse suivante :

    Certes, Montlouis est très bien desservie en gares : trois gares SNCF situées sur deux lignes importantes pour une seule commune… c’est un atout insuffisamment exploité quand on voit le nombre de voitures avec un seul conducteur quitter Montlouis à certaines heures du matin
    Y a-t-il suffisamment de trains ? Pas si sûr : par exemple pour aller vers Blois, Orléans ou Paris le matin : un seul train possible celui de 6h59. Résultat beaucoup de montlouisiens, pourtant favorables aux transports en communs, sont obligés d’utiliser leur voiture… pour prendre le train à Amboise !! Dommage, parce qu’il y a 8 autres trains qui passent à Montlouis vers Blois… sans s’arrêter
    Pour aller vers Tours c’est mieux : il y a cinq fois plus de possibilités ! C’est-à-dire 2 trains sur la ligne d’Orléans et 3 sur la ligne de Vierzon mais après 8h20… il vous faudra attendre 13h30 pour vous rendre à la capitale tourangelle.
    Sur la ligne certifiée : un train dans un sens et deux dans l’autre sens ce n’est pas suffisamment attractif pour être une alternative à la voiture. Nous proposons que tous les trains qui s’arrêtent à Amboise et Onzain (villes équivalentes) s’arrêtent également à Montlouis
    Un parking relais à la Ville aux dames près d’une halte ferroviaire et des navettes régulières serait également une excellente solution pour réduire la circulation automobile. Enfin, tous les Montlouisiens ne se rendent pas au centre de Tours, il faut donc faciliter le ticket unique train, bus et… tram (vous savez, celui que les verts réclament depuis si longtemps mais dont le projet n’avance qu’au moment des élections municipales!)
    Nous reviendrons au cours de la campagne sur d’autres propositions en matière de déplacements.

    Aujourd’hui, à quelques jours du scrutin, (comme par hasard) on nous annonce que le cadencement des TER va augmenter considérablement. Je souhaite seulement que soit une promesse qui se réalise avant 13 ans (comme la promesse de médiathèque et de cinéma faite lors de la campagne de… 1995 !) et je n’y vois aucune marque de dénigrement : si sur certains points nous avons les mêmes propositions c’est probablement parce qu’elles sont pertinentes.

  3. Je vous envoie le commentaire au sujet du train comme vous me l’avez demandé auquel j’ai ajouté quelques précisions suite à la réponse que vous m’avez faite à mon commentaire.

    D’abord, vous souhaitez rajouter des trains ou au moins des arrêts sur la ligne Tours/Paris. Ceci serait une bonne idée si on ne prenait pas en compte les réalités du moment. D’abord, il faut savoir que pour des raisons de sécurité, on doit compter qu’il y ait au moins trois minutes entre chaque train. A l’heure actuelle, le service SNCF est totalement chargé sur cette ligne et rajouter un train ou même un arrêt pour la gare de Montlouis (je parle bien sûr de celle où vous avez fait votre vidéo) signifierait que l’on devrait annuler un autre train (transport de Fret ou de voyageur).
    Quand à vos insinuations sur l’annonce avant les élections de nouveaux transports TER, il fallait attendre l’électrisation de la ligne Tours/Vierzon. De plus, il faut savoir que la municipalité a demandé ces cadencements depuis le début des travaux et que la réponse ne s’est su qu’il y a quelques mois (et d’ailleurs, l’annonce officielle s’est faite à ce moment là même si vous avez l’impression qu’elle est toute récente). Il faut ajouter que l’équipe actuelle compte installer, grâce à cette électrisation, un système de métro Loire le long de cette ligne pour espérer atteindre un cadencement d’un train toutes les 15 minutes entre Tours et Bléré. La raison de ce métro Loire est très simple, monsieur Filleul, l’actuel maire de Montlouis, a demandé que soit installé un échangeur à Bléré (lors de travaux dans cette gare) pendant son mandat de député ce qui permettra de mettre en place ce système sans autre aménagement (il ne reste plus qu’à voir avec la SNCF pour avoir les « métros »).

    Pour revenir à mon commentaire premier qui concernait votre vidéo, je trouve que vous vous attachez beaucoup au seul point des trains. Je dois vous dire que je suis étudiant à la fac et que j’ai le loisir de discuter avec des amis qui utilisent notre ligne dont une qui fait régulièrement Tours/Blois. Elle m’a dit qu’à chaque fois qu’elle prenait le TER, il s’arrête à la gare de Montlouis mais personne ou très peu de gens montent ou descendent. Donc, on peut tout à fait se poser la question du pourquoi ? Pourquoi peu de monde utilise le train quand il y a des arrêts ? Votre réponse semble être que les trains sont trop rares mais est-ce la seule réponse ? Est-ce que vous croyez qu’en multipliant le nombre d’arrêts, les gens vont se mettrent à prendre le train comme par magie ?
    Laissez moi vous apporter mes témoignages : j’ai à de nombreuses fois pris le train lorsque j’étais au lycée. Savez vous qu’elle était l’inconvénient majeur ? Une fois arrivé, je devais marcher encore pendant vingt minutes et je ne suis pourtant pas très loin d’une gare comparé à ceux qui habitent rue Madeleine Vernet ou dans les Brossereaux. Voilà pour moi une vraie raison de désertification des trains.
    Ensuite, vous semblez insinuer dans votre vidéo que le seul moyen d’aller à Tours en dehors de la voiture est le TER. Or, je tiens à vous rappeler que nous avons également à Montlouis le réseau Fil Vert qui nous prend, qu’importe notre emplacement dans Montlouis, presque à côté de chez nous (je pense notamment à Husseau qui se trouve loin des trois gares) et qui nous amène à Tours en 15 à 30 minutes. J’ajouterai que le nombre de trajets est passé de 8 à 13 grâce aux efforts de l’équipe municipale sortante. Et en plus, cette ligne Fil Vert est la seule rentable de tout le réseau.
    Pour continuer dans mes témoignages, j’ai un de mes amis qui prenait le TER tous les jours pour aller à Tours car il habitait à côté de la gare et avait des réductions. Le problème est que son train avait régulièrement du retard et il n’arrivait pas souvent à l’heure à ses cours (quand bien sûr, il n’y avait pas de grève). Par conséquent et bien que cela lui revienne plus cher, il préféra prendre le Fil Vert pour être dans les temps. J’ajoute qu’à l’époque où je prenais le train, je payais aussi cher l’un que l’autre (alors que j’avais une réduction pour le train mais pas pour le bus).
    Bien sûr, en tant qu’écologiste, je comprends que vous me répondiez que les cars polluent plus que les TER. A ceci, je vous renvoie au compromis qui a été proposé par la liste de monsieur Filleul : ils souhaitent installer sur Montlouis un mini réseau de car pour rabattre les habitants vers les gares, ce qui leur permettrait de ne pas prendre leur voiture. Cette solution me paraît très écologique et désengorgerait encore plus les artères le matin (car un minibus, c’est quand même beaucoup mieux que six voitures). Ce réseau se fera certainement en partenariat avec la région car il intéresserait un certain nombre de personnes.

    Pour revenir à mon élan de paranoïa, j’ai surtout dit cela car vous proposez beaucoup de choses qui sont mises en place (je pense au bio dans les cantines) ou qui ont été mise en place mais qui ont été demandé à être supprimé par les utilisateurs (je pense au nettoyage des écoles par le service municipal). Je trouve juste que mettre des propositions existantes sur un programme donne l’impression à tous ceux qui vous lisent que cela n’existent pas. Je dois avouer que je fait parti des 48% de nouveau de la liste de monsieur Filleul et que, lorsque j’ai proposé mes idées, j’ai été surpris de découvrir que certaines existées déjà. Alors je me demandais juste si c’était la même chose pour vous et que dans ce cas là, en tant que prétendant à la mairie de Montlouis, il serait normal que vous connaissiez déjà les services qui s’y trouvent.
    Pour compléter cette idée, je me permets de rebondir sur votre critique au sujet de la bibliothèque médiathèque. Oui, cela fait quelques années que cette bibliothèque est en projet. Mais dire que cela peut se faire du jour au lendemain revient à négliger les réalités économiques. D’abord, il faut savoir que Montlouis n’est pas une vile riche et que si les déférentes équipes n’avaient pas créé la zone industrielle de Conneuil, ce serait même une ville pauvre. Bien sûr, il y a de nombreuses constructions à Montlouis mais pour l’essentiel, elles sont faites parce que les équipes se battent pour obtenir des subventions et permettre de ne pas dépenser le budget inutilement. Si cette bibliothèque médiathèque avait été fait sans subvention en 1995 comme vous le dite, nous n’aurions pas pu avoir nos 80 kilomètres de tuyau et avoir les 98% du réseau d’assainissement réalisé avec deux types d’évacuation : le tout à l’égout et le pluvial (contrairement à ce que l’on peut penser, il n’y a pas actuellement beaucoup de ville qui l’ont, même dans les grandes de notre entourage). On n’aurait pas pu refaire non plus l’essentiel des routes de notre commune. Ou alors, il aurait fallu que la municipalité augmente sa dette et pénaliser les budgets futurs (dette qui a d’ailleurs diminué ses dernières années comme vous pouvez le voir si vous lisez le deuxième journal que nous distribuons sur notre programme).
    Ensuite, il faut trouver un emplacement et acheter les terrains car notre équipe municipale n’est pas du genre à exproprier les habitants et cela prend du temps, j’espère que vous vous en doutez. Puis, il faut rechercher un architecte capable de réaliser les aménagements de façon passive (pour consommer moins) et intelligente pour qu’il n’y ait pas de perte de place. De plus, nous avons préféré garder certains éléments historiques et il faut trouver comment les intégrer (bien sûr, on aurait pu tout raser et reconstruire par dessus mais on aurait perdu un peu de notre culture). Après, il faut faire des réunions publiques avec les habitants pour discuter du projet car, comme vous le dites, « la démocratie, tout le monde participe ». Voilà pourquoi ce projet a pris autant de temps mais excusez moi, le résultat en vaut la peine : le quartier cœur de ville est retenue dans les meilleurs projets de France sur le point de vue consommation passive, la bibliothèque fonctionnera toute seule sur le point de vue énergétique, on aura une chaudière biomasse pour l’ensemble du quartier qui sera moins polluant et moins cher.

    Je sais que ce commentaire est long mais je trouve qu’il est assez complet sur toutes les remarques que vous avez fait dans cette page. J’espère juste qu’il sera mis et non pas oublier.
    Pour finir, je vous remercie de l’avoir publié car j’avais vraiment l’impression que vous ne vouliez pas que l’on discute.

  4. Je vous envoie le commentaire au sujet du train comme vous me l’avez demandé auquel j’ai ajouté quelques précisions suite à la réponse que vous m’avez faite à mon commentaire.

    D’abord, vous souhaitez rajouter des trains ou au moins des arrêts sur la ligne Tours/Paris. Ceci serait une bonne idée si on ne prenait pas en compte les réalités du moment. D’abord, il faut savoir que pour des raisons de sécurité, on doit compter qu’il y ait au moins trois minutes entre chaque train. A l’heure actuelle, le service SNCF est totalement chargé sur cette ligne et rajouter un train ou même un arrêt pour la gare de Montlouis (je parle bien sûr de celle où vous avez fait votre vidéo) signifierait que l’on devrait annuler un autre train (transport de Fret ou de voyageur).
    Quand à vos insinuations sur l’annonce avant les élections de nouveaux transports TER, il fallait attendre l’électrisation de la ligne Tours/Vierzon. De plus, il faut savoir que la municipalité a demandé ces cadencements depuis le début des travaux et que la réponse ne s’est su qu’il y a quelques mois (et d’ailleurs, l’annonce officielle s’est faite à ce moment là même si vous avez l’impression qu’elle est toute récente). Il faut ajouter que l’équipe actuelle compte installer, grâce à cette électrisation, un système de métro Loire le long de cette ligne pour espérer atteindre un cadencement d’un train toutes les 15 minutes entre Tours et Bléré. La raison de ce métro Loire est très simple, monsieur Filleul, l’actuel maire de Montlouis, a demandé que soit installé un échangeur à Bléré (lors de travaux dans cette gare) pendant son mandat de député ce qui permettra de mettre en place ce système sans autre aménagement (il ne reste plus qu’à voir avec la SNCF pour avoir les « métros »).

    Pour revenir à mon commentaire premier qui concernait votre vidéo, je trouve que vous vous attachez beaucoup au seul point des trains. Je dois vous dire que je suis étudiant à la fac et que j’ai le loisir de discuter avec des amis qui utilisent notre ligne dont une qui fait régulièrement Tours/Blois. Elle m’a dit qu’à chaque fois qu’elle prenait le TER, il s’arrête à la gare de Montlouis mais personne ou très peu de gens montent ou descendent. Donc, on peut tout à fait se poser la question du pourquoi ? Pourquoi peu de monde utilise le train quand il y a des arrêts ? Votre réponse semble être que les trains sont trop rares mais est-ce la seule réponse ? Est-ce que vous croyez qu’en multipliant le nombre d’arrêts, les gens vont se mettrent à prendre le train comme par magie ?
    Laissez moi vous apporter mes témoignages : j’ai à de nombreuses fois pris le train lorsque j’étais au lycée. Savez vous qu’elle était l’inconvénient majeur ? Une fois arrivé, je devais marcher encore pendant vingt minutes et je ne suis pourtant pas très loin d’une gare comparé à ceux qui habitent rue Madeleine Vernet ou dans les Brossereaux. Voilà pour moi une vraie raison de désertification des trains.
    Ensuite, vous semblez insinuer dans votre vidéo que le seul moyen d’aller à Tours en dehors de la voiture est le TER. Or, je tiens à vous rappeler que nous avons également à Montlouis le réseau Fil Vert qui nous prend, qu’importe notre emplacement dans Montlouis, presque à côté de chez nous (je pense notamment à Husseau qui se trouve loin des trois gares) et qui nous amène à Tours en 15 à 30 minutes. J’ajouterai que le nombre de trajets est passé de 8 à 13 grâce aux efforts de l’équipe municipale sortante. Et en plus, cette ligne Fil Vert est la seule rentable de tout le réseau.
    Pour continuer dans mes témoignages, j’ai un de mes amis qui prenait le TER tous les jours pour aller à Tours car il habitait à côté de la gare et avait des réductions. Le problème est que son train avait régulièrement du retard et il n’arrivait pas souvent à l’heure à ses cours (quand bien sûr, il n’y avait pas de grève). Par conséquent et bien que cela lui revienne plus cher, il préféra prendre le Fil Vert pour être dans les temps. J’ajoute qu’à l’époque où je prenais le train, je payais aussi cher l’un que l’autre (alors que j’avais une réduction pour le train mais pas pour le bus).
    Bien sûr, en tant qu’écologiste, je comprends que vous me répondiez que les cars polluent plus que les TER. A ceci, je vous renvoie au compromis qui a été proposé par la liste de monsieur Filleul : ils souhaitent installer sur Montlouis un mini réseau de car pour rabattre les habitants vers les gares, ce qui leur permettrait de ne pas prendre leur voiture. Cette solution me paraît très écologique et désengorgerait encore plus les artères le matin (car un minibus, c’est quand même beaucoup mieux que six voitures). Ce réseau se fera certainement en partenariat avec la région car il intéresserait un certain nombre de personnes.

    Pour revenir à mon élan de paranoïa, j’ai surtout dit cela car vous proposez beaucoup de choses qui sont mises en place (je pense au bio dans les cantines) ou qui ont été mise en place mais qui ont été demandé à être supprimé par les utilisateurs (je pense au nettoyage des écoles par le service municipal). Je trouve juste que mettre des propositions existantes sur un programme donne l’impression à tous ceux qui vous lisent que cela n’existent pas. Je dois avouer que je fait parti des 48% de nouveau de la liste de monsieur Filleul et que, lorsque j’ai proposé mes idées, j’ai été surpris de découvrir que certaines existées déjà. Alors je me demandais juste si c’était la même chose pour vous et que dans ce cas là, en tant que prétendant à la mairie de Montlouis, il serait normal que vous connaissiez déjà les services qui s’y trouvent.
    Pour compléter cette idée, je me permets de rebondir sur votre critique au sujet de la bibliothèque médiathèque. Oui, cela fait quelques années que cette bibliothèque est en projet. Mais dire que cela peut se faire du jour au lendemain revient à négliger les réalités économiques. D’abord, il faut savoir que Montlouis n’est pas une vile riche et que si les déférentes équipes n’avaient pas créé la zone industrielle de Conneuil, ce serait même une ville pauvre. Bien sûr, il y a de nombreuses constructions à Montlouis mais pour l’essentiel, elles sont faites parce que les équipes se battent pour obtenir des subventions et permettre de ne pas dépenser le budget inutilement. Si cette bibliothèque médiathèque avait été fait sans subvention en 1995 comme vous le dite, nous n’aurions pas pu avoir nos 80 kilomètres de tuyau et avoir les 98% du réseau d’assainissement réalisé avec deux types d’évacuation : le tout à l’égout et le pluvial (contrairement à ce que l’on peut penser, il n’y a pas actuellement beaucoup de ville qui l’ont, même dans les grandes de notre entourage). On n’aurait pas pu refaire non plus l’essentiel des routes de notre commune. Ou alors, il aurait fallu que la municipalité augmente sa dette et pénaliser les budgets futurs (dette qui a d’ailleurs diminué ses dernières années comme vous pouvez le voir si vous lisez le deuxième journal que nous distribuons sur notre programme).
    Ensuite, il faut trouver un emplacement et acheter les terrains car notre équipe municipale n’est pas du genre à exproprier les habitants et cela prend du temps, j’espère que vous vous en doutez. Puis, il faut rechercher un architecte capable de réaliser les aménagements de façon passive (pour consommer moins) et intelligente pour qu’il n’y ait pas de perte de place. De plus, nous avons préféré garder certains éléments historiques et il faut trouver comment les intégrer (bien sûr, on aurait pu tout raser et reconstruire par dessus mais on aurait perdu un peu de notre culture). Après, il faut faire des réunions publiques avec les habitants pour discuter du projet car, comme vous le dites, « la démocratie, tout le monde participe ». Voilà pourquoi ce projet a pris autant de temps mais excusez moi, le résultat en vaut la peine : le quartier cœur de ville est retenue dans les meilleurs projets de France sur le point de vue consommation passive, la bibliothèque fonctionnera toute seule sur le point de vue énergétique, on aura une chaudière biomasse pour l’ensemble du quartier qui sera moins polluant et moins cher.

    Je sais que ce commentaire est long mais je trouve qu’il est assez complet sur toutes les remarques que vous avez fait dans cette page. J’espère juste qu’il sera mis et non pas oublier.
    Pour finir, je vous remercie de l’avoir publié car j’avais vraiment l’impression que vous ne vouliez pas que l’on discute.

  5. Je souhaitais répondre à Vincent sur la question du bio à la cantine de Montlouis qui serait déjà en place.
    Considérez-vous qu’un repas symbolique par an est signifiant et suffisant ? Est-ce là l’ambition de la majorité sortante. Il n’est pas actuellement prévu d’augmentation de cette consommation.
    Il est donc impossible d’affirmer aujourd’hui, comme le fait Madame Salmon, qu’il n’y a pas d’OGM à la cantine : même si les normes sont respectées pour les légumes, concernant la viande, si l’on ne consomme pas un produit aux normes biologiques, le producteur peut donner ce qu’il veut comme alimentation à ses bêtes… la traçabilité est donc impossible !
    Il est regrettable qu’une question de société aussi grave (mainmise de semenciers industriels sur le vivant) soit traitée par certains élus locaux de manière si légère voire démagogique.
    Par ailleurs, la restauration scolaire est annoncée comme une régie directe. Dans les faits l’est-elle réellement ?
    Même si la plupart des agents sont communaux, l’intendance est confiée à un prestataire. Et ce prestataire a des accords avec des producteurs à l’échelle nationale. Nous souhaitons privilégier les producteurs locaux, en priorité biologiques afin d’éviter les transports polluants et encourager un développement local de ce type d’agriculture.
    De même, les orientations choisies jusqu’à présent limitent les produits frais du fait de l’absence de légumerie qui pourtant serait créatrice d’emploi et de qualité alimentaire. Cela n’est pas impossible, c’est un choix d’investissement que l’actuel maire n’a pas souhaité faire.
    En dernier point j’ajouterai que la commission restauration comme elle fonctionne actuellement est une vitrine politique plus qu’un outil de démocratie participative ; dans les faits les représentants de parents d’élèves ont le pouvoir de jouer sur la place d’une entrée de carotte mangée le lundi ou le mardi mais dès qu’il est question de choix importants, comme justement le choix de producteurs locaux, les réponses restent en suspend…

    On ne s’attardera pas sur la médiathèque… nous ne demandons pas qu’elle se réalise « du jour au lendemain » mais, depuis 1995, ressortir le projet tous les 6 ans au moment des élections, cela ne ressemblerait-il pas plutôt à des promesses de campagne non tenues ? Si les réalités économiques ne permettaient pas de la réaliser, le mieux aurait été de ne pas l’annoncer !
    Quant à la démocratie participative, cela ne consiste sûrement pas à mettre en place des réunions publiques qui serviront de caution pour entériner des décisions déjà bouclées (je pense notamment aux réunions publiques CCET sur le traitement des ordures ménagères).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *