Quand la Mairie de Montlouis découvre la démocratie participative !

Jusqu’à présent la ville de Montlouis sur Loire était administrée par des élu(e)s qui pensaient avoir la science infuse. Ils(elles) ignoraient que leurs concitoyen(ne)s étaient constitué(e)s avec les mêmes éléments qu’eux(elles), ce qui les dotaient des capacités de penser et même d’émettre un avis !

la-grappe-de-montlouis-irrecuperable-la-mairie-lance-une-consultation-citoyenne_reference

La fameuse grappe, mise à terre par la tempête, début février. – (Photo correspondant NR, Jean-Marc Gourbillon)-Article du 06/04/2016 >>cliquez pour aller sur le site de la NR<<

Mais heureusement, les temps changent, et une révolution vient d’avoir lieu. Pardon, la révolution est en fait un phénomène tout à fait naturel appelé « tempête ». En effet, comme indiqué sur le site de la ville, «Durant la nuit du samedi 6 au dimanche 7 février, un coup de vent a eu raison de la sculpture en forme de grappe installée sur le quai Baillet». Un évènement dramatique puisqu’il a fait une victime ! L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais le renversement de la grappe a aussi renversé les esprits des élu(e)s montlouisien(ne)s. C’est alors qu’ils(elles) se sont mis(e)s à penser autrement et à considérer que chaque citoyen(ne) avait sans doute un avis quant à l’élément susceptible de combler le vide abyssal laissé par cette triste disparition.

Après la tempête, la révolution donc ! Un article dans la Nouvelle République, et un Vivacité (journal de la ville) plus tard, la procédure était lancée : une consultation citoyenne sur internet. 5 questions, dont une seule question ouverte : (1) Etiez-vous attaché à cette sculpture ?, (2) Etes-vous favorable à son remplacement ?, (3) Pensez-vous que la grappe participait à l’identité de la ville ? (4) Quel type d’œuvre pourrait selon vous remplacer la grappe ?, (5) Seriez-vous prêt(e) à vous associer à un financement participatif pour la remplacer ? Il ne faut pas trop en demander non plus ! Mais ne soyons pas critiques, c’est un début.

On peut juste regretter que cette catastrophe ne soit pas arrivée quelques mois ou années plus tôt. Les citoyen(ne)s auraient alors sans doute eu la chance d’être consulté(e)s sur le projet des Hauts de Montlouis (800 logements selon l’article de la NR du 20/04/2016 faisant suite à son inauguration), sur le budget municipal, sur les rythmes scolaires, sur le terrain synthétique de foot (700 000€), sur la rénovation de la place de la mairie (2 000 000 €, selon l’article de la NR du 23/04/2016), sur la fusion des communautés de communes, sur la construction du bâtiment de la CCET devenu obsolète depuis la fusion des communautés, et sur beaucoup d’autres sujets.

Mais c’est du passé, tournons-nous plutôt vers l’avenir ! La consultation citoyenne en cours est tellement passionnante et importante qu’elle est prévue pour durer jusqu’au 1er juillet, soit 3 mois.

La grappe de Montlouis-sur-Loire -

La grappe de Montlouis-sur-Loire au temps de sa « splendeur » sur France Bleu Touraine.

On imagine que dans la foulée, d’autres consultations, beaucoup plus secondaires vont suivre. Par exemple, le développement des transports collectifs vers l’agglomération, la mise en place d’animations socio-culturelles pour les jeunes, le passage au numérique dans les écoles, le plan de prévention du risque inondation, le devenir de l’école de Husseau, le budget municipal 2017, etc.

Soyons certains qu’il faudra quelques temps aux montlouisien(ne)s pour s’habituer à un tel changement et à être régulièrement consulté(e)s,… et qui sait, peut-être même entendu(e)s ! Bientôt, ils(elles) diront à leurs élu(e)s, « Lâchez-nous la grappe ! »

Jean Claude Laulanié

Jean Claude Laulanié

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *