Retour à Bondésir

En décembre dernier nous écrivions « Le site de Bondésir» à Montlouis était un des plus beaux paysages de Loire à l’est de Tours. Il a été massacrée sans ménagement et sans études et informations préalables.

montlouis-5
En effet, des travaux de déboisement, commandés par les services de l’État, ont été effectués dans le cadre de la gestion du risque inondation. Personne ne remet en cause le fait qu’il faille réaliser certaines coupes car la fermeture du lit majeur de la Loire est réellement problématique pour l’écoulement de l’eau.
Mais pour cela, de grands arbres ont été abattus pour rien au vu de leur implantation éloignée du fleuve. Il s’agissait seulement de récupérer une quantité suffisante de « bois énergie » pour rendre ce déboisement rentable pour l’entreprise qui a effectué les travaux.
Ce chantier n’a respecté ni la flore, ni la faune, ni les aménagements existants comme le sentier qui était accessible aux personnes à mobilité réduite ou mal-voyantes »

Ce que nous avons fait
– organisation d’un rassemblement sur le site, d’une réunion publique d’information, signature d’une pétition, réalisation de communiqués de presse et courriers à toutes les institutions concernées par ces travaux,
– recours gracieux auprès de préfet pour demander à l’État de mettre en œuvre des mesures compensatoires et dépôt d’une plainte contre X auprès du procureur de la république,

Ce que nous avons obtenu
– ce que nous déclarions en décembre 2016 c’est révélé exact : Bondésir était le premier chantier d’un projet concernant toute la vallée de la Loire. Le chantier suivant était prévu cette année sur les communes de Berthenay et de St Genouph … mais non réalisé suite à nos interventions auprès des services de l’État.
– l’évacuation du tas de bois déchiqueté entreposé près d’un captage d’eau potable de la commune de Montlouis.
– l’engagement d’un dessouchage de 4 hectares sur les 14 concernés par le déboisement afin de limiter la repousse des rejets et la réfection totale du sentier de découverte après les travaux.

Quel est l’état du site 10 mois après ces travaux ?
Comme cela avait déjà été observé sur d’autres opérations, le recépage des peupliers et des robiniers a provoqué une repousse très importante de ces derniers sous forme de multiples rameaux atteignant déjà en fin d’été des hauteurs de 2 à 3 m et densifiant ainsi l’occupation du lit. Quand sera-t-il dans quelques années ? Une partie du sentier disparaît déjà sous les rejets.
Des espaces restant ouverts entre ces repousses de peupliers ont été colonisé par l’ambroisie sur les zones basses sableuses avec un risque sur la santé pour les riverains.

Il nous semble urgent de réaliser un suivi scientifique et naturaliste du site pour en étudier les évolutions après ces travaux et réaliser les interventions nécessaires. Il est essentiel d’en tirer des enseignements pour mieux préparer les projets à venir.

Afin de partager un constat sur l’état du site et d’envisager les suites à donner aux actions que nous avons déjà réalisé, nous vous invitons à une visite du site accompagnée par des naturalistes:

le samedi 23 septembre 2017 à 10h00.

RDV sur le parking face au restaurant « la Cave »

70 quai Albert Baillet

Cette visite du site est organisée alors que l’entreprise va intervenir pour finaliser le déboisement de la « grande île »

Initiative organisée avec la participation de la Société d’Étude, de Protection et d’Aménagement de la Nature en Touraine (SEPANT)

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *